La Foi

 

Qu’est-ce que CROIRE ?

La foi est un don de Dieu. Ce n’est pas moi qui décide de croire. Je crois parce que j’ai fais la “Rencontre” de Jésus-Christ sur ma route. La foi ne s’acquiert pas par la raison seule, même si ma raison peut me dire qu’il est logique de croire, et qu’elle peut m’aider à croire.

La foi, c’est « l’attitude intérieure de celui qui fonde sa vie sur Dieu, sur sa parole, et qui se confie entièrement à lui », affirme Benoît XVI (11 nov 2012). Croire, c’est accepter de “FAIRE CONFIANCE” à Dieu et à Jésus-Christ. C’est accepter de m’abandonner à Lui, de me donner à Lui, comme Lui s’est donné à moi. S’abandonner, c’est accepter de parler à Dieu, même si nous avons l’impression de son silence. Dieu parle en chacun de nous,… mais au plus profond  de notre être.

Si Dieu existe, il n’est pas possible qu’il  ne se soit pas révélé aux hommes. Les juifs ont fait l’expérience de Dieu, au fil des siècles, et l’expérience du Dieu unique. Leur mission était de révéler la “toute puissance” de leur Dieu à toutes les  nations. Les juifs formaient le peuple choisi par Dieu pour Le révéler au monde. Un juif, nommé Jésus, est venu nous le dire. Il s’est proclamé fils de Dieu, le Messie, celui qui était attendu des juifs pour régner sur leur peuple, et reconstruire l’unité de leur peuple. Jésus s’est dit le “Messie” attendu, c’est à dire le “Christ”, celui qui a été oint pour devenir le “Roi des Juifs”. Mais les juifs attendaient un roi sur le terre alors que Jésus a clairement annoncé que son Royaume n’était pas de ce monde.

Dieu est le grand “chercheur de l’homme”. Ne dit-on pas de Dieu qu’il mendie l’homme, c’est à dire qu’il supplie l’homme d’accepter de prendre la main qu’il lui tend. “Tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais trouvé” dit Dieu.

Le monde de Jésus, c’est le cœur des hommes. Il est venu pour occuper le coeur de chacun. Nul n’est besoin de le chercher puisqu’il est au cœur de chacun de nous. Il est en moi et il est en chacun, même mon pire ennemi.

« Nous ne pouvons vraiment oser l’Évangile comme un chemin de sainteté et de fraternité que si nous savons en qui nous avons mis notre foi, explique Mgr Mouïsse, nous rappelant que c’est bien la rencontre avec une Personne, Jésus-Christ, et le désir d’apprendre à le connaître, à l’aimer, à le servir qui fonde notre mission de baptisés, la mission de l’Église. »

Comment avoir la foi ?

Comme nous venons de le dire, Jésus s’est révélé aux juifs de son époque, mais il continue à se révéler aux hommes d’aujourd’hui. Comment se révèle-t-il ? Comment faire sa “Rencontre” ?

Jésus est sur notre chemin. Il est toujours là près de nous, comme avec les pèlerins d’Emmaüs, ou comme le bon samaritain qui soigne les blessures du blessé sur la route de Jérusalem à Jéricho.

Il y a plusieurs façon de rencontrer Jésus, et les unes et les autres sont complémentaires. Il faut les utiliser toutes à la fois :

  • Jésus se rencontre dans une relation privilégiée avec Lui, par la prière personnelle. Je me confie en Lui et à Lui, en me mettant simplement en silence. C’est un temps privilégié, si possible quotidien, voire plusieurs fois par jour. Je passe du temps avec Lui, pour me remettre entre ses mains. J’accepte de ne rien dire, de ne rien sentir, de ne rien entendre, mais avec la certitude que Lui, il est là près de moi et qu’il m’écoute et qu’il me parle.
  • Jésus m’aime et m’apprends ce que veut dire ce mot “aimer”, par l’exemple de sa vie. Si je veux l’aimer, je dois faire mienne sa vie, telle que les évangélistes nous la raconte dans les “Évangiles”. C’est par la lecture de la Parole de Dieu (Ancien et nouveau testament), si possible quotidienne, que je découvre qui est Jésus. Je ne peux pas rester indifférent à son histoire et à tout ce qu’elle révèle de Lui.
  • Jésus est en chacun de nous. Il est dans le cœur de l’homme, des autres, mes frères. Eux-mêmes me révèlent Jésus, par leur parole mais aussi par leur simple présence. Par l’attention aux autres, par l’écoute des autres, par le service des autres, Jésus se révèle : “Ce qui tu as fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que tu l’a fait”.
  • Jésus se révèle dans ma propre vie et la relecture de ma vie me révèle les instants où il a agi en moi, où il m’a aidé. Il est bon de regarder ce qui, dans ma vie, a pu être un signe de Dieu.
  • Jésus en présent dans la communauté : “Lorsque deux ou trois sont réunis en mon nom”, je suis au milieu d’eux. Nous avons besoin de notre communauté pour célébrer l’eucharistie, pour prier ensemble, pour aimer ensemble.
  • Jésus se révèle dans les Sacrements et de bien d’autres façons…

Edith Stein ( en religion Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, (1891 – 1942) disait à un philosophe en recherche : “Des arguments ne vous seront d’aucun secours. Ce qui vous aiderait serait de pouvoir vous passer de toute argumentation. Et que vous conseiller ? Je vous ai donné mon conseil : devenir enfant et remettre sa vie, avec toutes ses quêtes et ses idées noires, entre les mains du Père. Et si l’on n’y arrive pas, demander l’aide de ce Dieu qu’on ne connaît pas et dont on doute.

 Un site pour en savoir plus : CROIRE AUJOURD’HUI